Broome

Broome, pour nous une simple ville étape, sur le papier pas grand-chose à y voir, en réalité non plus ! On a quand même profité d’être en ville pour tester une nouvelle fois la cuisine Australienne. En fait rien de bien original, de simples burgers !

On s’est rendus à une première plage de Broome, « town beach ». Le lieu était plutôt joli mais les panneaux avertissant la présence de méduses mortelles, les fameuses méduses échouées sur le sable et le fait qu’il n’y avait personne dans l’eau, ont découragé notre envie de baignade ! On s’est donc tournés vers “Gantheaume Point“, une autre plage de la ville où on pouvait aussi trouver des empreintes de dinosaures. Malgré les cours que l’on avait pris à Torotoro en Bolivie, on n’est pas sûrs d’avoir réussi à identifier une seule vraie empreinte. Une particularité locale,  les voitures ne se garaient pas sur un petit parking avant la plage, elles allaient directement se garer sur la plage au plus près de l’eau. Encore une fois, pas très motivant la baignade au milieu des pots d’échappement !

On a fini par la fameuse « Cable beach », plage la plus touristique de Broome et effectivement la plus sympa. C’était une longue bande de sable blanc bordée par des dunes et une jolie mer turquoise. Ici aussi on était avertis de la présence de méduses mortelles, de crocodiles et de courant dangereux mais au moins il y avait une armée de sauveteurs qui veillaient. On a donc enfin pu se baigner tranquillement alors que les méduses et les crocos préféraient déguster les sauveteurs. On en a profité aussi pour « voler » un petit shampoing à la douche de la plage, il n’y a rien de tel pour repartir tout propre pour quelques jours !

Après avoir dormi la veille au pire endroit de notre voyage en Australie, on a enchaîné ce soir-là avec Le lieu parfait. Un tel lieu méritait qu’on tente une nouvelle fois l’option 4×4 de notre voiture car le seul accès disponible était une piste de sable. Christophe a relevé l’épreuve avec brio sans s’ensabler une seule fois, bel exploit ! Arrivés au bout de la piste, on a compris que le jeu en valait la chandelle. C’était un véritable petit coin de Paradis en bord de mer isolé de tout. Nos seuls voisins étaient une armée de bernard l’hermite qui, à la nuit tombée, ont remonté de la plage profiter avec nous de l’apéro. Il y avait aussi quelques crocos de mer qui sont restés tellement sages qu’on ne les a même pas remarqué.

 

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Follow

Get the latest posts delivered to your mailbox: