Exmouth

 

 

 

Exmouth, située de l’autre côté de la petite péninsule, c’est le paradis pour les amoureux des baleines. Elles sont 30000 à croiser ses côtes chaque année lors de leur migration, c’est la plus haute densité de baleine au monde, et c’est l’un des rares endroits au monde où il est possible de nager avec ces géants. Pour des passionnés de plongée comme nous, on n’a pas réfléchi longtemps malgré le coût élevé de la prestation. C’était l’occasion d’une vie, il n’y avait plus qu’à croiser les doigts pour que ça marche car il n’y a jamais de garantie avec la nature. Ici le taux de réussite était de 70%.

La veille au soir on est montés au phare d’Exmouth pour admirer notre habituel coucher du soleil, mais cette fois-ci il s’est fait voler la primeur par les baleines. On en a vu une puis deux puis… partout des dizaines de baleines nageant ou parfois même sautant dans les vagues, incroyable ! On savait que le lieu était propice pour les voir mais on ne pensait pas qu’il y en aurait autant, impossible de regarder la mer sans en voir une. C’était d’excellent augure pour le lendemain !

Effectivement, à peine après avoir quitté le port, les baleines étaient au rendez-vous. Certaines étaient visibles au large, d’autres tout proche du bateau. On n’avait qu’une hâte, c’était de plonger pour les rencontrer sous l’eau. Mais ce n’est pas une mince affaire, ces mammifères marins sont peut-être immenses mais ils nagent aussi très rapidement sous l’eau et changent vite de trajectoire s’ils ne veulent pas être embêtés. Pour nous aider dans notre tâche nous étions guidés par des pros : pilote d’avion pour repérer les géants en pleine mer, skipper pour nous approcher au plus près et nageuses qui communiquaient avec ce petit monde par talkiewalkies et qui nous encadraient. Avant de nous lancer dans l’aventure, on a commencé par un premier snorkeling sur la barrière de corail afin d’évaluer les capacités de chacun. Ce petit « test » était plutôt sympathique car on a pu voir plusieurs requins, tortues et même un serpent de mer qui a attaqué notre guide.

Le moment tant attendu était enfin arrivé, nous étions tous prêts, équipés de nos masques, tubas et palmes en attendant avec impatience le « go » pour sauter dans la mer. Une fois dans l’eau, on pouvait entendre le talkiewalkie  « vous êtes bons là, plus que 150m, 100m, 50m.. » et whaouuuuu ! Bref mais intense ! La magnifique forme a apparu comme un fantôme dont les contours se dessinaient peu à peu dans le bleu. On a pu voir notre première baleine entièrement, le moment a été riche en émotions. Ensuite on a pu se rendre compte de la difficulté de la tâche : après deux essais ratés où les baleines changeaient de trajectoire, on en a aperçu une, mais très rapidement. L’autre groupe avec qui on alternait nos sorties a eu la chance d’avoir un baleineau qui est resté jouer avec eux sous l’eau, on a donc pu y retourner une quatrième fois. Et là ce fut le moment parfait qui restera gravé dans nos mémoires : on a vu se dessiner progressivement, juste sous nos palmes, deux baleines accompagnées d’un baleineau se blottissant contre sa maman. Le temps a semblé s’arrêter, c’était féérique. On est retournés ensuite une dernière fois dans l’eau pour finir notre rencontre avec ces géants des mers en beauté : 2 baleines passant juste à côté de nous pour remonter à la surface, montrer leur queue et s’éloigner tranquillement. Sur le chemin du retour, comme pour nous dire au revoir et nous montrer une dernière fois leurs courbes gracieuses, les baleines se sont amusées à sauter tout proche du bateau, on en a pris pleins les yeux.

 

Le lendemain on a exploré l’intérieur des terres, le “cape range national park”  avec quelques randos au milieu des gorges et canyons que comprennent le parc. On a réussi à débusquer le rare wallaby des montagnes qui n’est pas facile à voir entre les rochers de même couleur. On a aussi profité une dernière fois de la fabuleuse barrière de corail avec quelques snorkelings dans les eaux turquoise bordant le parc, notre coup de cœur : « Oyster Stacks », un vrai aquarium en eaux peu profondes où on a pu nager avec des tortues et des requins en toute tranquillité.

 

 

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Follow

Get the latest posts delivered to your mailbox: