Sodwana Bay

 

Sodwana Bay, petite ville bien connue des plongeurs, on y trouverait les plus beaux spots de plongée d’Afrique du Sud.

Pour nous en tout cas ces plongées ne resteront pas gravées dans nos mémoires ! Enfin si mais pas vraiment du côté positif… On a déjà été déçu par notre dive center (coral divers), l’organisation n’était pas terrible et la sécurité l’était encore moins. On s’est retrouvés sous l’eau à 8 plongeurs pour 1 dive master (normalement une palanquée comprend max 5 plongeurs pour un dive master). Ensuite par la plongée en elle-même, on n’a rien vu d’exceptionnel. Oui bien sûr il y avait de beaux poissons, quelques raies, murènes et beaucoup de macro (nudibranches & co). Mais tout ça manquait un peu de couleurs et de nouveauté. On devient peut être aussi de plus en plus exigeants à force de plonger. Ensuite l’accès au site n’était pas des plus plaisant : il fallait d’abord grimper dans le zodiac, passer les vagues avec des creux de 4/5m, et ensuite supporter la houle pendant 45 min en faisant des bons à chaque vague. Si en plus on ajoute à ça un air qui sentait l’essence, ça a fini par un baptême vomito de Marie sous l’eau ! Finalement on a même préféré zaper le deuxième endroit qui était recommandé pour la plongée en Afrique du Sud.

Et du côté de la farniente au soleil, ça aussi on a pu l’oublier. Déjà accéder à la plage n’était pas une mince affaire. Même si on campait dans les dunes à 2 pas de la mer, l’ensemble du parc était clôturé par des barbelés et pour accéder à la plage, on était obligés d’emprunter un chemin qui passait par un resort privé. C’était assez particulier, on ne se sentait pas libre en pleine nature. Ensuite une fois de l’autre côté des barbelés on a plutôt découvert une belle dune balayée par des rafales de vent. La baignade était impossible dans les rouleaux qui s’écrasaient près du rivage. La bronzette sur la plage, il ne fallait pas non plus y compter, à peine posés sur la plage, on était vite recouverts de sable. Remarque, comme ça, pas besoin de crème solaire ! La plage n’en était pas moins magnifique à regarder.

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Follow

Get the latest posts delivered to your mailbox: