Camiguin

Camiguin, l’île au monde avec le plus grand nombre de volcans au kilomètre carré, on ne pouvait pas ne pas y aller ! Le relief des volcans dessine l’île avec leurs contours acérés et la végétation luxuriante la colore d’un joli vert foncé : on a l’impression d’être devant l’île qui a servi au tournage de Jurassique parc.

En sortant du bateau on a fait la connaissance de Jack, un hollandais propriétaire d’un divecenter en bord de mer, à l’est de Camiguin. Le prix de la chambre était imbattable et on a vite été séduits par l’ambiance conviviale qui régnait chez ce bon vivant.

Nous avons découvert l’île en nous baladant en scooter au milieux des rizières et des forêts de cocotiers. Une agréable route faisait le tour de l’île en longeant la mer, tout le monde nous disait bonjour en passant, la bonne humeur était partout. On s’est aventurés dans les terres sur les pentes abruptes des volcans à la recherche de cascades perdues au milieu de la jungle. La pente était tellement raide qu’on a dû parfois descendre du scooter pour pouvoir continuer. Il n’y avait que la pluie pour ternir ce paysage enchanteur, mais c’est le prix à payer pour une si belle jungle. Grâce à l’activité volcanique, on a pu se baigner dans des sources d’eau chaude, parfait pour se réchauffer par ce froid de canard, on n’est plus vraiment habitués à la pluie. Dommage que la température de l’eau ait chuté depuis le dernier tremblement de terre de 2013 : elle est passée de 40 à 60°C à seulement 33 à 37°C, un peu frai non?

Le lendemain nous nous sommes joins à un couple de bloggeurs Australiens pour aller explorer les deux îles qui se trouvent au large de Camiguin. La première, White Islande, n’est en fait qu’une bande de sable blanc perdue au milieu de la mer. C’était assez incroyable : aucun arbre à l’horizon, juste du sable. Et quand la marrée monte la superficie de l’île est réduite de moitié. Ensuite nous sommes allés à Montigue Islande :  ronde, entourée d’une jolie plage avec en son centre une forêt d’arbre tropicaux, elle avait tout d’une île parfaite. En plus un parc maritime a permis de préserver un beau  mur de corail à quelques mètres de la plage, un régal en snorkeling. On voyait que les poissons n’étaient pas souvent pêchés ici, il y en avait des milliers et ils étaient énormes !

On  a profité d’avoir une chambre dans un divecenter pour se faire une plongée au large de l’île. Une colonie de raie Manta avait élu domicile au milieu d’un récif de coraux mous, on a donc tenté de les apercevoir. Malheureusement la chance n’était pas avec nous côté visibilité, on ne voyait pas à plus de 5 mètres. On les a bien entendues les Mantas, mais malheureusement aucune n’a été assez téméraire pour s’aventurer dans notre champs de vision. Tant pis, on a repéré un autre spot où on peut voir les raies Manta à notre prochaine destination, il ne nous reste plus qu’à retenter notre chance là-bas.

 

 

One thought on “Camiguin

  • Difficile de trouver un superlatif pour exprimer nos sentiments en voyant les endroits que vous visitez, c’est magnifique!

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Follow

Get the latest posts delivered to your mailbox: