Manille

Manille, capitale des Philippines, quasi le dernier pays de notre voyage. On a choisi de payer un visa de deux mois pour profiter un maximum de ce pays qui a l’air magnifique. Enfin on espère que le reste du pays n’est pas à l’image de sa capitale car Manille gagne la triste récompense de la ville la moins agréable que l’on ait visité jusqu’ici.

Malgré le beau temps, un nuage jaunâtre de pollution flotte dans l’air. La puanteur s’insinue dans nos narines : mélange de pots d’échappements, d’ordures, d’urine. Les endroits qui ont pu faire la fierté un jour de la capitale des Philippines sont maintenant laissés à l’abandon : l’herbe des parcs est jaunie, les fontaines sont à sec depuis longtemps, les bâtiments sont sales et par endroits en ruines. Tous les endroits que l’on nous avait conseillé de visiter nous ont déçu. La promenade qui avait été aménagée au bord de mer empeste l’odeur d’égout et longe une des plus grande artère de la ville. La mer est de couleur noire et il y a tellement de détritus qui flottent à sa surface qu’on ne peut imaginer une quelconque forme de vie là dedans. Les seuls habitants des lieux sont des sans abris et des chats de gouttière décharnés. La pauvreté est partout et contraste avec l’impression d’opulence que la ville essaie tant bien que mal de dégager. Car Manille c’est aussi la ville où on a vu le plus d’hôtels de luxe depuis le début du voyage. On y trouve aussi de gigantesques centres commerciaux climatisés mais dont toutes les entrées sont sécurisées par des gardes armés.
D’ailleurs on aurait dû se douter qu’il y avait quelque chose qui clochait quand la dame de l’office du tourisme à notre arrivée à l’aéroport nous a conseillé de visiter un centre commercial sans nous parler du reste !

Tous ces contrastes étaient trop forts pour être assimilés tous en même temps et l’impression de malaise était constante. On avait qu’une envie c’était de fuir cet endroit au plus vite et ne plus y remettre les pieds. Malheureusement les avions étaient trop chers pour notre petit budget de voyageurs au long cours et on y est quand même restés 3 jours en attendant notre bateau pour Coron.

 

 

 

 

2 thoughts on “Manille

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Follow

Get the latest posts delivered to your mailbox: