Tokyo

Tokyo, capitale du Japon, nouvelle escale pour nous sur le chemin des Philippines, on a choisi de s’y arrêter 3 jours.

A peine sortis de l’avion, le dépaysement était total : les textes en japonais clignotaient partout sur des enseignes lumineuses, il n’y avait pas de lit mais des futons dans notre petite chambre de style japonais et les toilettes nous lavaient les fesses !

Le timing était serré, on a  donc décidé d’en voir le plus possible et surtout de manger un maximum de sushis. On a commencé  notre visite par l’emblématique marché aux poissons de Tokyo, où le thon s’y négocie en milliers de dollars. Il fallait voir aussi les mastodontes, les poissonniers devaient s’y mettre à 3 pour pouvoir les découper. On a enchaîné logiquement par un restaurant juste en face du marché où on a dégusté les sushis les plus frais que l’on avait jamais mangé. Sous le regard attentif du chef Japonais, pas question de faire n’importe quoi (comme laisser tomber son sushi dans sa soupe miso, c’est vrai que les baguettes ce n’est pas mon fort… ) : tel sushi allait avec telle sauce et s’il disait sans sauce, c’était sans ! On a poursuivit notre découverte de la culture Japonaise par la visite du temple Senso-ji. On a tant bien que mal essayé de copier les Japonais pour les rituels avant d’entrer au temple : on s’est envoyé de l’encens sur le visage, on a bu l’eau de la fontaine pour se purifier… en fait on aurait mieux fait de lire les explications avant : on n’était pas censé boire l’eau mais simplement se purifier la bouche et les mains en les trempant dans l’eau ! On a pioché aussi notre vœux et on est tombé sur le meilleurs présage de chance, chouette on n’a pas eu à l’accrocher on a pu l’emporter avec nous. Après le japon traditionnel, le japon moderne : on est arrivés dans le quartier Akihabara, le paradis des gamers. A peine sortis du métro et on a été propulsés dans une ambiance survoltée : les panneaux lumineux agressaient nos yeux avec leurs messages clignotants. Les salles d’arcade étaient remplis de japonais virtuoses des touches et des écrans, c’était impressionnant de les observer jouer à leur jeu favori. On s’est aventurés dans le temple de la consommation Japonaise : le Yodobashi Camera : centre commercial sur 8 étages où on y vent que de l’électronique. On s’est amusés avec les derniers gadgets inventés par les Japonais comme le masseur de main ou le rafermisseur de joues. On a suivi les recommandations du guide et on a testé un maidcafé : les serveuses sont habillés en servantes des années 30 mais avec la version très mini de la jupe et l’ambiance dégouline de Kawaï (mignon). On a d’abord chacun eu le droit à notre serre tête à oreilles de chats à notre arrivée, mais ce n’était pas tout, on a du se plier aux petites chorées avant de commander ou de boire, full Kawaï bien sûr. Mais le must c’était pour appeler la serveuse : il fallait mimer un chat en disant “miaou miaou” pour qu’elle accoure… bon ça c’est fait, une fois mais pas deux, c’était pas vraiment notre truc !

Le lendemain on a voulu chercher un peu de tranquillité dans les jardins du palais impérial mais la malchance était au rendez-vous, on est tombés sur des portes closes ! A la place on a profité des premiers cerisiers en fleurs dans un petit parc à côté. Enduite retour dans la fébrilité de la mégalopole japonaise vers l’emblématique carrefour de Shibuya. Il est connu dans le monde entier pour les milliers de personnes qui le traversent dans la journée. A ses pieds la statue du chien Hachiko : vous avez surement déjà entendu parler de cet histoire d’un homme qui était accompagné par son chien tous les jours pour aller prendre le métro pour se rendre au travail et  même après sa mort le chien a continué à faire le trajet quotidiennement sans son maître, et bien ce chien a une statue ! De nouveau retour au calme avec la visite du temple Meiji au milieu d’un parc où la paisibilité des jardins japonais rayonnait. Juste à côté on trouve les champs Elysées Japonais, la rue Takeshita Dori : nouveau temple de la consommation où on peut voir des Japonaises habillées comme dans les mangas. On a terminé notre tour de la capitale Nipponne par une vue d’ensemble de la ville du haut du Tokyo Metropolitain Building. La vue de nuit était grandiose au 45ème étage de la tour. On a été rejoint par deux amis japonais que Christophe avait rencontré à Vancouver, Yusuke et Hazuki, qui nous ont emmenés découvrir d’autres spécialités culinaires du Japon dans un restaurant typique. On a pu de nouveau piocher un présage et encore une fois on est tombés sur le meilleur présage de Chance ! Plus aucun doute, la chance est bien avec nous pour ce voyage !


One thought on “Tokyo

  • Superbe , on devine à partir de vos photos et commentaires, un pays moderne, très organisé où la propreté et l’hygiène sont partout. Merci de nous avoir fait partager cette belle étape qui nous a permis la découverte d’un beau pays chargé d’histoire et de traditions.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Follow

Get the latest posts delivered to your mailbox: