Torres Del Paine

Torres Del Paine, c’est ce parc de Patagonie Chilienne connu par les trekkeurs du monde entier pour ses paysages sublimes. Forcement notre rêve à nous aussi était de faire le fameux “trek W” : une rando en autonomie, sacs sur le dos pendant 5 jours au milieu des montagnes. On en avait tellement envie qu’on a un peu pressé notre séjour argentin pour être à Puerto Natales à temps et pouvoir faire ce trek. Mais le parc a été victime de son succès, les prix en camping ont flambés (80€ pour planter sa tente, un peu abusé non?) et les réservations pour dormir dans le parc sont devenues obligatoires depuis octobre 2016. On vous laisse deviner la suite ; d’autres avaient eu la même idée que nous, donc plus de place disponible dans les campings, et notre rêve du W envolé. Là ça été un coup dur pour nous deux, car ce trek on en parlait depuis longtemps, on avait même déjà préparé nos affaires et acheté la nourriture. On a envisagé toutes les possibilités pour pouvoir parcourir au moins une partie des sentiers : louer une voiture, dormir en camping en dehors du parc, voir même tenter le coup sans réservation. Mais n’oublions pas qu’on est en Patagonie, et la facture était tellement élevée pour chacune des option qu’on a laissé tomber.

Par dépit on a choisi une excursion organisée pour aller voir les principaux miradors du parc : imaginez-nous dans un car accompagnés de personnes âgées et de petits chinois à s’arrêter dès qu’un paysage était joli, le temps de prendre une photo, puis repartir bien gentiment assis sur nos petits sièges douillets. Tout ça à la place de parcourir les 75km de sentiers avec nos sac à dos, notre tente et nos chaussures de rando (désolé la plaie est encore un peu ouverte !). Il y avait 3 petites promenades de 30 minutes max inclues dans l’excursion, que l’on n’a même pas pu faire en entier par manque de temps. Bon on va arrêter de s’apitoyer car on a quand même eu la chance de s’extasier devant des paysages magnifiques, de voir de loin le glacier Grey et…. c’est là que la Pacha Mama intervient… on a eu la chance de voir un Puma ! Un véritable Puma en train de chasser des guanacos dans son milieu naturel. Ils sont environ 70 dans le parc et c’est très rare de pouvoir en apercevoir car d’habitude ils chassent la nuit et craignent la présence humaine, donc vous pouvez vous imaginez notre joie. Ce n’était peut être pas le moment pour nous de faire le trek W de Torres Del Paine, mais celui de voir un Puma, qui sait ?

Après cette journée finalement plus riche en émotions que l’on aurait espéré, nos petits pieds commençaient sérieusement à avoir des fourmis à force de ne rien faire. On est donc retournés le lendemain au parc en bus pour faire une des seule rando possible à la journée : celle pour aller admirer les fameuses Torres, ces trois pics montagneux emblématiques du parc. Malgré le chemin très fréquenté, c’était un plaisir de parcourir les sentiers à pieds au milieu des forêts, des rivières et des montagnes. Le temps est très changeant dans le parc et arrivés au sommet les Torres étaient dans les nuages. A force d’attendre on a pu voir les trois mais chacune leur tour (un bon Photoshop fera l’affaire !). Et c’est finalement la grêle et le froid glacial qui nous ont décidés à redescendre. Une demie-heure après les Torres étaient dégagées et le soleil brillait. On n’a pas pu s’empêcher de penser qu’elles s’étaient cachées exprès pour nous forcer à revenir un jour pour les voir. Comme on avait un peu de temps avant le bus de retour on a poussé la balade un peu plus loin et on ne l’a pas regretté, l’ambiance était plus calme et les paysages toujours aussi sublimes. Tout ça nous a donné un très bel aperçu du parc donc maintenant c’est décidé, on reviendra faire notre trek, et on ne fera pas seulement le W, mais le grand tour du parc qu’on appelle le Q.

 

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Follow

Get the latest posts delivered to your mailbox: