La Paz

dsc06327La Paz, capitale de la Bolivie, perchée de 3400 à 3800m d’altitude, ce qui en fait la plus haute capitale du monde.

A La Paz nous on a surtout flâné dans les rues. La plaza San Francisco avec ses spectacles de rues qui attirent des centaines de personnes. Le marché aux sorcières où on peut trouver des fœtus de lamas séchés, des huiles essentielles  qui vous apporteront chance et bonheur, de la poudre qui guérira tout vos maux et des amulettes qui vous permettront de trouver l’âme sœur. Les petites tiendas de rues qui se spécialisent dans la vente de choses les plus diverses allant des DVD gravés, à l’eau en sachet en passant pas des appareils auditifs ou la possibilité de passer un coup de fil dans la rue. La Plaza Murillo avec ses milliers de pigeons, en même temps on peut y acheter de des graines pour les nourrir à seulement quelques bolivianos. On a goûté les mani (cacahuètes), les énormes pop-corn que l’on trouve partout, et même des tartes aux citron meringués. On a également emprunté l’un des téléphérique qui sillonnent la ville pour monter un peu dans les hauteurs. Le paysage vaut le détour avec les couleurs des montagnes environnantes et les monts enneigés qui se détachent à l’arrière plans. Étonnant, le survole du cimetière de la ville, pas de tombes alignées mais des sortes de petits immeubles à cases qui contiennent le reste des défunts. On a aussi marché jusqu’au “grand parc”, celui que l’on avait repéré sur la carte, représenté par un grand rectangle vert. Bon en fait c’était juste un pan de montagne terreux non constructible, sur lequel on a construit une petite parcelle piétonne qui passe au dessus des voitures, quelques manèges rouillés et fermés qui donnent au lieu un air de parc fantôme, et une petite place en béton où se prélassent les habitants en quête d’un endroit où on peut échapper un peu plus au pots d’échappements.

Belle surprise lors de notre ballade de la ville, on est retombé sur Camille & Seb, dsc06407nos amis
Réunionnais que l’on avait rencontré lors du jungle trek pour le Machu Picchu. Rapidement on a décidé de partir ensembles en expédition pour aller visiter la “vallée de la Luna”, située à 20 minutes (en trufi, sorte de taxi collectif) ou 1h (en bus) du centre-ville. La vallée de la Luna c’est comme si un géant s’était amusé à faire des multitudes de sculptures avec du sable mouillé. Impressionnant, mais après 1h passée là bas on en a vite fait le tour. C’est à cet endroit qu’on verra de magnifiques villas, un golf bien entretenu malgré la sécheresse qui contrastent avec la pauvreté de la ville. Sur une des photos un inconnu à poils s’est glissé, à vous de le trouver !

La Paz ça a été une de nos première grosse déception aussi. On avait pour projet de prendre un avion pour aller à Rurenabaque dans la forêt Amazonienne, pour s’imprégner de cette jungle mythique mais aussi nager avec les dauphins roses d’Amazonie et partir à la recherche des anacondas. Mais d’un point de vue budget, ce n’était pas possible. Il y a 2 mois, le gouvernement a décidé de fixer un prix minimum pour les excursions dans la jungle à 1200 B (163€) alors qu’avant il était possible d’en trouver pour moitié moins cher. En plus après avoir cherché des infos sur internet on s’est rendu compte qu’en plus d’être long et compliqué le trajet pour rallier Rurenabaque en bus était dangereux, donc pas question de zapper l’avion. Seulement la deuxième compagnie qui rallie La Paz à Rurenabaque habituellement (et la moins chère!) a décidé de ne pas prévoir de vol pour le mois de novembre et il fallait donc rajouter au minimum 1300 B par personne au prix du trek. 700€ pour un trek de 3 jours ça ne rentrait définitivement pas dans notre budget, donc on a dû se résoudre à abandonner ce projet. Après avoir passé une journée entière d’agence en agence à essayer de trouver une solution, on n’avait plus vraiment envie de faire autre chose dans les environs, même la Death Road l’excursion la plus connue du coin ne nous tentait pas plus que ça après notre descente en VTT lors de l’inca jungle. On avait repéré dans le routard le parc de Torotoro avec ses empreintes de dinosaures, en se disant qu’on aurait probablement pas le temps d’y aller, maintenant ce n’était plus un problème donc direction Torotoro !

 

One thought on “La Paz

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Follow

Get the latest posts delivered to your mailbox: