Trek et visite du Machu Picchu

Le Machu Picchu, le rêve ! Et on ne le cache pas, une des principales raisons de notre venue au Pérou. Le Machu Picchu n’est pas situé très loin de Cusco mais pour y accéder ça peut paraître parfois un peu compliqué. C’est pourquoi on a rédigé un article qui permet de récapituler les principaux moyens de s’y rendre : ici.

Notre choix s’est donc porté sur l’Inca Jungle trek : un trek de 4 jours au départ de Cusco mêlant marche, vélo, rafting, tyrolienne, sources d’eau chaude, le tout pour profiter pleinement le 4ème jour du Machu Picchu.

dsc05579Premier jour : au programme descente en VTT (et oui la montée se fait en minibus !) sur une route de montagne de plus de 40 Km. Paysages magnifiques en perspective, sensation de vitesse et même petit rafraîchissement quand il s’agit de rouler sur la rivière qui traverse la route à plusieurs reprises. On arrive vers 15h à Santa Maria puis il est possible de faire du Rafting sur la rivière qui passe dans le village mais nous n’avions pas pris cette option (question de budget, mais après avoir discuté avec les autres membres du groupe on n’aurait pu essayer de la négocier). D’après les retours de ceux qui l’ont fait cela valait
vraiment le coup. A la place nous sommes allés nous balader au bord de la rivière, ce qui a dsc05595permis de commencer à faire connaissance avec les autres membres du groupe. On a achevé de connaître tout le monde le soir même au « pub Anglais » improvisé devant une petite boutique du coin de la rue par 3 Anglais d’une cinquantaine d’années qui ont réussi à eux seuls à mettre l’ambiance mais surtout créer une très bonne cohésion de groupe. C’est aussi ce qui a fait que l’on a adoré notre trek, l’ambiance au sein du groupe. Notre petite troupe était composé de 13 Français, 2 Hollandais, 7 Anglais et une américaine, tous venus là pour s’amuser et passer de bons moments. On a aussi pu à cette occasion découvrir que les Péruviens faisaient de très bonnes bières (la cusquena) et on a pu goûter « l’inca cola », boisson gazeuse jaune fluo locale.

 

dsc05675Deuxième jour : c’est le trek à proprement parler, 23 km de marche dans la forêt, la montagne, la jungle, au bord de la rivière. La randonnée dure environ 10 heures, pauses explicatives sur la civilisation Incas et la Culture Péruvienne et repas inclus. Par contre, il ne faut pas avoir le vertige car parfois le chemin est très étroit et longe des précipices vertigineux, on emprunte à ces endroits une partie du chemin des Incas.  A la fin, cerise sur le gâteau : baignade dans des sources d’eau chaudes pour bien détendre les muscles endoloris. Le soir on a passé la nuit à Santa Teresa et on a improvisé une deuxième soirée dans le restaurant avec musique, dance floor et inca tequilas offertes par la maison. Pour découvrir à fond le pays et ses gens on a fini la soirée dans une boîte de nuit au milieu de la jeunesse Péruvienne. A ce propos il faut quand même signaler que les papas Anglais qui avaient le plus bu la veille étaient devant toute la journée pour la marche et qu’ils nous ont encore tous couché à cette deuxième soirée.

dsc05712 dsc05709  gopr8756

 

dsc05727Troisième jour : le matin au choix, marche pour rallier Hidroeléctrica ou Tyrolienne. Nous avions pris l’option Tyrolienne. Petite déception pour cette activité car on nous avait vendu la veille au soir des tyroliennes la tête en avant ou les pieds en l’air et nous nous sommes retrouvés sur un parcours avec 4 Tyroliennes « classiques ».
C’était sympa mais quand on a espéré mieux on est forcément un dsc05714peu déçu. D’autant plus qu’une partie du groupe (les fameux papas Anglais) ont eu le droit aux sensations fortes des autres Tyroliennes.
En fait, il y a deux compagnies de Tyroliennes, et on suppose qu’en fonction de l’agence (et donc du prix que l’on paye) on a l’une ou l’autre, mais ce n’était, bien sûr, pas précisé au début. Après mangé, c’est parti pour la dernière ligne droite avant Aguas Calientes (et le Machu Picchu !) : 3 heures de randonnée le long de la voie ferrée (donc à plat enfin !) qui longe la rivière. C’était très joli et vers le milieu on peut même apercevoir les premiers terrassements du Machu Picchu.

 

dsc05749Quatrième jour : le grand jour, la visite du Machu Picchu ! Nous nous sommes levé à 3h30 du matin pour pouvoir être dans les premiers au pied de la montagne à faire la queue pour l’ouverture du site à 5h du matin (horaire oblige, notre guide nous attendait pour commencer la visite guidée en haut à 6h). S’ensuit la montée des marches sous une pluie torrentielle qui nous a rappelé qu’en effet la saison des pluies commençait au Pérou. Après 45 minutes d’ascension, nous sommes arrivés avant les premiers bus, on est les premiers dans devant l’entrée, c’est le bonheur. Malgré notre équipement dsc05768imperméable on était bien trempés car la pluie s’est chargée de l’extérieur et les escaliers de l’intérieur…

6 heure du matin ouverture du Machu Picchu, nous sommes les 2 et 3 èmes à rentrer sur le site ! La vue de la cité, même sous la pluie, nous a vite fait oublier les escaliers : l’émotion est bien là. C’est difficile à expliquer pourquoi le Machu Picchu fait cet effet-là, peut-être est-ce ça l’esprit de la Pachamama (mère nature) ? On nous avait parlé de beaucoup de touristes, on nous avait même dit « le Machu Picchu c’est Disneyland », nous on n’a pas été déçu.

Nous avons ensuite fait une visite guidée de la ville. Machu Picchu signifie Vielle Montagne c’est le nom qui a été donné par les locaux lorsque l’américain Hiram Bingham leur a demander où il pouvait voir d’autres terrassement comme celui qu’ils utilisaient pour leur agriculture. Il est donc aller voir sur les lieux et a découverts les vestiges d’une ville au milieu des arbres. Cette ville servait autrefois à former la jeune Royauté Incas. Ils y restaient quelques années avant de retourner à la capitale, Cusco. Elle a été abandonnée et cachée par les Incas pour ne pas que les espagnols la trouvent, la pillent et la détruisent. Ils ont donc détruit sur 8 km un partie chemin (chemin des Incas) qui permettait d’accéder à la vile. Cela lui a permis de sombrer dans l’oubli avant qu’elle soit redécouverte par Hiram Bingham.

dsc05927Vers 9H, le soleil a enfin pointé le bout de son nez, on en a profité pour aller escalader « la montagne » qui domine la ville à 3000m d’altitude. On n’avait pas fait attention et personne ne nous avait dit que l’on avait des horaires sur nos billets d’accès à la montagne, heureusement contre un petit bakchich, le gardien a bien voulu nous laissé passer. Et là on a enfin compris ce qu’étaient les marches des incas, celles du matin en fait c’étaient de la rigolade à côté de celles qui mènent à la montagne. Escaliers vertigineux à n’en plus finir, gopr8826marches qui varient de 15 à 50cm de haut, petits escaliers au bord du précipice et tout ça en altitude. Mais ça valait le coup, la vue de là-haut est splendide sur la cité, la vallée et les montagnes alentours.

dsc05822On a fini la journée en se baladant et découvrant les coins et recoins de la ville. Une journée entière n’est pas de trop pour s’imprégner pleinement des lieux.

C’est là qu’on a été vraiment content de notre décision d’avoir pris le train au retour. On est resté sur le site jusqu’à 16h, puis le voyage du retour s’est fait plutôt rapidement (2h de train puis 2h de bus), même si notre agence avait oublié de nous envoyer un minibus à Olllantaytambo, on a quand même fini par se débrouiller et rentrer vers 23h à Cusco. Vous pouvez vous imaginer qu’on n’a pas mis longtemps à s’endormir !

<

7 thoughts on “Trek et visite du Machu Picchu

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Follow

Get the latest posts delivered to your mailbox: