Cusco

Cusco, pour nous ça a été un coup de foudre. Un joli mélange du Pérou moderne avec des bâtiments datant de l’époque coloniale mêlés à ceux des Incas.

dsc05562

 

dsc05413 On y croise des Péruviens habillés en habits traditionnels mais aussi des Lamas domestiqués et bien sûr son lot de touristes. L’arrivée à 3400m d’altitude s’est fait ressentir : la ville est toute en pente, et on avait choisi une « hospedaje » toute en haut d’une rue piétonne en escalier, pour y accéder on a dû faire des pauses toutes les 10 marches tellement on était essoufflés. Le mal des montagnes s’est aussi manifesté par quelques vertiges et maux de tête mais grâce à notre trousse à pharmacie bien fournie, le problème a été vite réglé.

C’est Marco qui nous a fait découvrir sa ville lors d’un « free guiding tour ». Nous avions découvert ces tours gratuits proposés par des locaux passionnés d’histoire, lors de nos précédents voyages et on a eu l’agréable surprise de découvrir que le concept existait aussi au Pérou. Il nous a raconté l’histoire de la ville : Cusco, ou Qosqo en Quechua, signifie le centre, c’était le point central de la civilisation Inca. Lors de l’arrivée des colons espagnols, les bâtiments Inca ont été largement détruits, pour y piller l’or, puis ont été remplacés par ceux des colons, mais en se baladant dans la ville on peut quand même trouver ici ou là des mursdsc05545 datant des Incas. Ceux-ci ont la particularité de n’avoir été construit sans aucun ciment : les pierres étaient taillées de telle sorte qu’elles s’emboitaient parfaitement, ce qui leur conférait une grande résistance aux séismes. Le discours de ce descendant des Incas était plein de fierté envers son peuple mais on percevait aussi beaucoup de ressentis envers les colons Espagnol qui ont détruit cette civilisation pour une question d’argent et de pouvoir.

Marco nous a aussi fait découvert le quartier San Blas et son marché local où l’on peut manger un énorme sandwich appelé le Machu Picchu (pain, poulet, concombre, omelette, tomates, avocat, fromage, olives) et boires des grandes carafes de jus de fruits pour quelques soles. On y trouve également une crêperie Bretono-peruvienne avec du caramel au beurre salé délicieux fait à partir des marais salants autour de la ville.

 

dsc05467

Sur les conseils de notre guide, on a entrepris une rando qui part du centre-ville (à partir de la plaza de armas, prendre tout droit dans la rue de l’irish pub) jusque dans les montagnes environnantes, pour aller découvrir le temple de la lune. Par contre ne faites pas comme nous, n’oubliez pas la crème solaire. On est montés jusqu’au sommet d’une montagne à 3800m d’altitude puis on est redescendu vers la ville en passant par des temples incas de la vallée sacrée (là encore n’achetez pas de ticket, l’accès se fait librement quelques mètres plus bas) puis le Cristiano Blanco qui domine Cusco. C’est une rando superbe, on a une vue magnifique sur la ville et les montagnes, on est quasiment tout seul et en plus c’est gratuit !

 

 

[mpsl slider5824b49a5d1ed]

 

One thought on “Cusco

  • C’est super de pouvoir vous suivre de cette façon! On en profite pleinement assis dans le séjour devant un petit feu de cheminée maintenant que l’automne est bien là avec sa grisaille et ses bons champignons.
    Vos sandwich ont l’air délicieux!

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Follow

Get the latest posts delivered to your mailbox: