Isla del Sol & Copacabana

Copacabana, bienvenus en  Bolivie ! La principale attraction du coin est l’Isla del Sol, on nous en a tellement vanté les mérites que l’on a hâte d’aller découvrir cette grande île du lac Titicaca. Départ en bateau de Copacabana, 2h30 et un vent glacial plus tard, nous voilà débarqués au Nord de l’île. Ce n’est pas très difficile de se repérer, il y a un sentier à suivre qui part vers le Nord et qui permet ensuite de rallier le sud, on l’appelle le “sentier des crêtes”. Un deuxième sentier part directement vers le sud en longeant la côte, le “sentier de la côte”. On part pour le grand tour, vers le Nord. A peine a-t-on quitté le port que l’on rencontre le premier “barrage”. Les habitants, pour faire vivre leur communautés, ont placé régulièrement des barrages payants le long du sentier. Tout au long du chemin on est susceptible[…]

Puno & les îles flottantes

Puno, dernière étape avant la Bolivie. Puno se situe au bord du lac Titicaca, le plus haut lac navigable au monde. Perché à 3800m d’altitude, on se croirait au bord de la mer. L’impression y est d’autant plus renforcée qu’on ne voit aucune montagne ou sommet enneigé dans les alentours, on se croirait dans une petite station Balnéaire. La principale attraction touristique de Puno est la visite des îles flottantes. Ce sont des îles artificielles faites d’un empilement de Roseaux sur lesquelles vivent des familles de Péruviens.Nous avons simplement visité Uros, la plus proche, donc peut être que les deux autres îles plus éloignées (Taquile & Amantani) sont différentes, en tout cas, attraction touristique et artificielle, ce sont des mots qui définissent parfaitement Uros.   Des bateaux partent régulièrement du port du Puno, pour 15 soles on vous débarque sur une des nombreuses îles d’Uros où est censée vivre une[…]

Rainbow Mountain

Rainbow Mountain, c’est beau à couper le souffle ! Paysages multicolores à perte de vue, le tout à plus de 5000m d’altitude, c’est extraordinaire. Ouverts depuis seulement 2 ans au public, on a eu la chance de découvrir ces paysages de rêves. Pour profiter du spectacle il faut se lever tôt : à 3h du mat. Ensuite 3h de minibus pour rallier un petit village Péruvien perdu dans la montagne. On part tôt car vers 12h habituellement le temps se gâte sur la montagne et on risque d’être bloqués par la neige. La rando débute à 4300m, il faut ensuite 3h pour rallier le sommet situé à 5100m. Côté souffle ce n’est pas une promenade facile à cette altitude mais la récompense est là à l’arrivée, on vous laisse juger par vous-même. A savoir qu’il est aussi possible de faire la rando à cheval avec des locaux.  

Trek et visite du Machu Picchu

Le Machu Picchu, le rêve ! Et on ne le cache pas, une des principales raisons de notre venue au Pérou. Le Machu Picchu n’est pas situé très loin de Cusco mais pour y accéder ça peut paraître parfois un peu compliqué. C’est pourquoi on a rédigé un article qui permet de récapituler les principaux moyens de s’y rendre : ici. Notre choix s’est donc porté sur l’Inca Jungle trek : un trek de 4 jours au départ de Cusco mêlant marche, vélo, rafting, tyrolienne, sources d’eau chaude, le tout pour profiter pleinement le 4ème jour du Machu Picchu. Premier jour : au programme descente en VTT (et oui la montée se fait en minibus !) sur une route de montagne de plus de 40 Km. Paysages magnifiques en perspective, sensation de vitesse et même petit rafraîchissement quand il s’agit de rouler sur la rivière qui traverse la route à plusieurs reprises. On arrive vers[…]

Comment se rendre au Machu Picchu ?

L’attraction principale proche de Cusco est le Machu Picchu (pas le sandwich mais bien la ville). Il existe différents moyens pour s’y rendre. Pour ceux que cela intéresse nous avons rédigé l’article suivant sur le sujet. Le train : Directement de Cusco ce train est le plus cher du monde. Deux compagnies (Anglaise !) se partagent les trajets vers Aguas Calientes (ville au pied du Machu Picchu) elles en profitent donc pour faire monter les prix. Comptez prêt de 200 $ pour l’heure de trajet Il est également possible d’aller en bus jusqu’à Olllantaytambo (environ 2h de Cusco) puis de prendre ensuite le train jusqu’à Aguas Calientes afin de diminuer le coup du billet de train (environ 80$). Attention il n’y a pas de bus qui relie Olllantaytambo et Aguas Calientes.   Le bus : Par bus en allant de Cusco à Hidroeléctrica (environ 6/7h de trajet) puis de Hidroeléctrica à Aguas Calientes[…]

Cusco

Cusco, pour nous ça a été un coup de foudre. Un joli mélange du Pérou moderne avec des bâtiments datant de l’époque coloniale mêlés à ceux des Incas.   On y croise des Péruviens habillés en habits traditionnels mais aussi des Lamas domestiqués et bien sûr son lot de touristes. L’arrivée à 3400m d’altitude s’est fait ressentir : la ville est toute en pente, et on avait choisi une « hospedaje » toute en haut d’une rue piétonne en escalier, pour y accéder on a dû faire des pauses toutes les 10 marches tellement on était essoufflés. Le mal des montagnes s’est aussi manifesté par quelques vertiges et maux de tête mais grâce à notre trousse à pharmacie bien fournie, le problème a été vite réglé. C’est Marco qui nous a fait découvrir sa ville lors d’un « free guiding tour ». Nous avions découvert ces tours gratuits proposés par des locaux passionnés d’histoire, lors[…]

Nazca

Nazca, ce nom défie notre imaginaire. Les lignes de Nazca, on en a entendu parlé, avec tout le mystère qui plane autour d’elles. Par qui ont-elles été tracées ? dans quel but ? comment ? nous voilà arrivés sur ce lieu énigmatique à la recherche de réponses.   On a pu découvrir par nous même les principaux géoglyphes réalisés dans le désert de Nazca vus du ciel. Après une longue hésitation, on a choisi de prendre un avion pour les survoler, malgré les mises en gardes des guides touristiques et de l’ambassade contre les nombreux crashs d’avion et le prix des billets assez élevés. On n’a pas été déçu. D’abord parce qu’on ne s’est pas écrasé, mais ensuite parce que le spectacle en valait la peine. Des lignes qui défilent sur des dizaines de kilomètres, des dessins tracés dans le désert qui n’ont de sens qu’une fois vus du ciel,[…]

Ica & Huacachina

Huacachina, un oasis au milieu du désert de sable, magique. Pour nous c’est une première de se retrouver au milieu d’un “vrai” désert. Les dunes s’étendent à perte de vue, on se sent tout petit. L’oasis, un petit lac entouré de palmiers est un vrai havre de paix. Les péruviens s’y baignent, mais on n’aura pas vu de touriste s’y aventurer. On a pris l’option buggie, un énorme engin à 4 roues motrices, seule façon d’aller un peu plus loin dans le désert. Au programme : montagnes russes dans les dunes et devallage de pentes ventre à terre sur des planches de sandboard. Fun mais très prisé, des centaines de touristes se succèdent dans le désert pour faire les mêmes activités. On profitera quand même du magnifique décors même si les détritus qui jonchent le sable un peu partout nous ramènent vite à la réalité. A Ica, encore des magnifiques[…]
Follow

Get the latest posts delivered to your mailbox: